Les musiques actuelles, une formation spécifique

Musiques Actuelles ou pratique actuelle de la musique

 

L’entrée dans le département des musiques actuelles est soumise à un entretien (Cycle1), auquel est ajoutée une épreuve de pratique instrumentale pour les autres cycles (2/3).
Disciplines proposées sont : Claviers, guitare électrique, basse, batterie, voix.

Cependant, le département des musiques actuelles est ouvert à tous les instrumentistes du Conservatoire au-delà de ses disciplines notamment au sein des ateliers dits « CMA » (Culture Musicale Active). Ces élèves bénéficient alors d’une complémentarité par rapport à leur formation initiale classique ou autre. A l’inverse, les élèves du département peuvent également bénéficier de ce dispositif.

 

Spécificités du département

La pédagogie est axée en priorité sur la pratique collective.

  • Au-delà de son instrument principal dit référent, chaque élève, tout au long de son parcours formatif, doit bénéficier du dispositif de multi-instrumentalité afin d’avoir une pratique d’usage de l’ensemble des instruments courants des musiques actuelles. Ce dispositif est mis en place progressivement au cours des ateliers CMA (pendant le parcours de l’élève) et peut occasionner des séances spécifiques de travail d’apprentissage avec les professeurs d’instrument du département. En fin de cycle 1, cette multi instrumentalité doit être lisible pour chaque élève.
  • L’élève est suivi tout au long de sa formation par un contrôle/évaluation continue. Pour assurer ce suivi : 2 conseils de classe par an – un cahier de liaison permettant une interaction entre l’élève et ses professeurs – des saisies de données régulières via le logiciel Imuse (sorte de « dossier » informatique de l’élève).
  • Au cours de l’année, des rencontres, stages, master classes… sont organisés par le département. Les familles sont informées de ces moments destinés à la formation des élèves. Ils font partie de la formation de façon incompressible et donc sont obligatoires.
  • L’entrée directe en Cycle II ou III est soumise à une épreuve de pratique instrumentale.

parcours-musiques-actuelle

CYCLE I

(dit d’initiation -> durée 4 années maximum) – Niveau scolaire équivalent au collège.

C’est un cycle d’initiation qui va permettre à l’élève de se construire musicalement, d’acquérir des réflexes de jeu collectif et individuel, d’autonomie, de s’ouvrir à de nombreuses esthétiques musicales, au langage musical par l’oralité de prime abord mais avec la perspective de structuration passant par le codage quel qu’il soit.

La culture musicale est un axe important qui sera mis en valeur dans sa formation, une formation essentiellement basée sur la pratique, active, concrète.

Ce cycle aide à construire les motivations des élèves à travers la participation individuelle au profit du collectif.

Parcours de formation obligatoire :

1/ C.M.A (Culture Musicale Active) – Forme d’atelier de pratique collective (groupe de musiques actuelles). Cet atelier inclus le cours de Formation Musicale.

2/ Pratique instrumentale – Cours dispensé de façon collective, ce qui n’exclut pas le module individuel selon les besoins.

3/ Participation à un projet initié par le Conservatoire lors du cycle, que celui-ci soit à l’initiative du département ou non.

4/ Pour les élèves en fin de cycle, une heure de cours de Formation Musicale obligatoire est ajoutée.

5/ MAO (stage) en fin de cycle.

CYCLE II

(dit de perfectionnement -> durée 3 années maximum) – Niveau scolaire équivalent au lycée.

Axé sur le perfectionnement des notions acquises et validées pendant le 1er cycle, c’est le cycle de la réelle autonomie, de la conscience musicale avec un recul qui doit permettre la création, l’arrangement, la conscience de styles mais aussi la maîtrise de son instrument principal (tous doivent désormais savoir pratiquer et utiliser des rudiments des autres instruments des musiques actuelles).

Une UV MAO est ajoutée afin de permettre aux élèves d’aborder les techniques du son, de l’enregistrement nécessaires à la formation de tout acteur des musiques actuelles (stages).

La formation suivante est obligatoire et non compressible :

1/ C.M.A (Culture Musicale Active) – Forme d’atelier de pratique collective. Prend ici la dimension de « projet de groupe ».

2/ Formation Musicale (heure hebdomadaire).

3/ Pratique instrumentale – Cours dispensé de façon collective, ce qui n’exclut pas le module individuel selon les besoins.

4/ Participation à un projet initié par le Conservatoire lors du cycle, que celui-ci soit à l’initiative du département ou non. Cette participation est prise en compte dans le contrôle continu pour l’examen de fin de cycle. L’élève doit également se rendre disponible en cours d’année pour accompagner, s’inclure, etc… dans des projets aux esthétiques multiples initiés par le Conservatoire et s’adapter à tout contexte, répertoire, sollicitation.

5/ M.A.O (Musique Assistée par Ordinateur) et techniques du son.

6/ Projet personnel.

 

CYCLE III

(dit de fin d’études -> durée 2 années maximum).

C’est le cycle de l’autonomie de l’élève.

La création et l’arrangementle projet collectif et personnel sont au centre de ce cycle.

Les notions de codage sont désormais incontournables de la formation de l’élève au sein des CMA.

La pratique de l’ensemble des instruments des musiques actuelles ne se limite plus à des rudiments mais à une réelle connaissance des fonctionnements, problématiques, usages de ceux-ci.

L’élève ne suit un cours de technique instrumentale que sur proposition de l’équipe pédagogique, lorsque les enseignants le jugent nécessaire dans le cadre du travail au sein du département car, à ce niveau la pratique de l’instrument doit être acquise.

En fin de cycle, l’élève doit proposer un projet personnel, un programme créé, écrit, arrangé avec des musiciens choisis au sein de l’établissement et issus de tous départements. Un programme d’un minimum d’une demi-heure mettant en valeur les compétences acquises au long des deux premiers cycles de formation et une réelle autonomie musicale, technique, instrumentale, gestion de la MAO ou/et des techniques du son… un recul artistique, esthétique, identitaire…

 

Les cours restent les mêmes mais ils subissent une augmentation de durée.

Projet collectif et personnel sont au cœur du cycle 3.

A l’issue de ce cycle court, un examen permettra de délivrer le C.F.E.M.A (Certificat de Fin d’Études des Musiques Actuelles) qui prendra en compte également un contrôle continu sur l’ensemble des deux années de formation.